Retour Retour à la liste des fiches
Fiche architecture établie par Lointier Philippe en juin 2004
Type d’édifice  : 
Lavoir (couvert) dit(e) : Lavoir de Lagomon
Statut  :  propriété de la commune
Localisation
Commune  :  La Bruguière
Lieu  :  Longamon
Adresse  :  Mélarde (Quartier de la)
Cadastre  :  C 356
Implantation  :  isolé
Aire d’étude  :  Pays Uzège-Pont du Gard
Département  :  Gard
Région  :  Languedoc-Roussillon
Historique
Epoque  :  2e moitié 19e siècle
Date  :  1877
Auteur  :  Avon de Lussan (agent voyer contonal)
Date de construction : 1877, suivant les plans du 31/01/1876 qui s’attachent à la réalisation d’abreuvoirs de 85 m. de long au total pour alimenter le lavoir. Le bâtiment n’est pas porté sur les plans, il a pu être réalisé ultérieurement ou peut être simultanément à cet abreuvoir particulier et aux bassins du lavoir.Le préfet a approuvé ces plans, exécutés par l'agent voyer cantonal, monsieur Avon de Lussan, sous réserve d’observations formulées le 23/05/1876 par la commission des travaux publics. L’utilisation du lavoir a cessé au début des années 60..
Description
Matériaux de construction  :  calcaire ; moellon , pierre de taille
Matériaux de couverture  :  tuile creuse
Le site du lavoir est implanté à l’écart du village dans un environnement champêtre, en bordure de la route communale n° 2. Le lavoir est alimenté depuis un puits en amont dont l'eau s'écoule dans une série d’abreuvoirs composés de 18 éléments inégaux (de 4,90 à 5,40 m) reliés en escaliers. L’ensemble mesure environ 81,50 m. de long (85 m. suivant les plans du projet). Une conduite, enterrée sous une voie communale, relie le puits au premier élément de 2,80 m. qui s’apparente plus à un caniveau. Les éléments sont réalisés en pierre taillée et en maçonnerie de moellons enduits. Entre la route et l’abreuvoir sur sa longueur se prolongeant jusqu’à l’entrée du lavoir, le caladage en galets délimité par une petite bordure de pierre s’est progressivement enherbé et noyé par des apports de terres jusqu’à disparaître...Le lavoir, bâtiment rectangulaire d’environ 10,00 x 7,00 m., est construit en maçonnerie de moellons hourdés au mortier de chaux, les encadrements des baies sont en pierres de calcaire local, les encadrements de baies et des chaînages d’angle complètent la modénature mise en valeur par un enduit ocre taloché fin situé en retrait. À l’intérieur, un passage périphérique permet l’accès à deux bacs inégaux en maçonnerie de pierres enduites avec un ciment taloché très fin, le plus petit est de forme carrée divisée par une croix métallique. La toiture à 2 pans est couverte par des tuiles canal posées en berceau sur des chevrons triangulaires fixés sur des pannes en bois rond ; une ferme bois au centre reprend la portée. L’égout de toiture est réalisé avec une génoise de tuiles rondes à deux rangs reposant sur une modénature périphérique en pierres de tailles ; une partie peut-être réalisée en maçonnerie enduite. .La façade principale largement ouverte de 3 baies en plein cintre est orientée au sud. L’accès se situe en pignon est, initialement il avait été conçu de plein pied et ouvert par deux baies ; celles-ci ont été bouchés par une petite maçonnerie de pierre où une petite porte a été ménagée. Le sol du lavoir en galets de rivière a été ponctuellement cimenté et est en contre bas d’une marche par rapport au niveau extérieur. Les murs nord et ouest sont aveugles. Le fossé au nord a été comblé progressivement, ne permettant plus l’évacuation de l’eau de la chaussée qui a été surélevée lors de ses réfections successives...Sur le coté sud de l’abreuvoir et du lavoir, l’herbe non fauchée et les ronces tendent à envahir l’ensemble tout comme un figuier en pignon ouest...En été, l’alimentation paraît faible laissant stagner l’eau dans les abreuvoirs et les bassins..
 
Vue de la façade sud avec les trois baies d’éclairement. © Lointier Philippe (2004).
 
 
Intérieur du lavoir, les baies est sont fermées. © Lointier Philippe (2004).
 
 
La façade nord, le fossé disparu et le figuier. © Lointier Philippe (2004).
 
 
Vue du pignon est. © Lointier Philippe (2004).
 
 
le linéaire de l’abreuvoir depuis la source. © Lointier Philippe (2004).
 
 
Elément de l’abreuvoir formant cascade. © Lointier Philippe (2004).
 
 
Plan de localisation, échelle 1/25 000. © IGN.
 
 
Plan de situation. © Lointier Philippe (2004).
 


Site par ID-Alizés - Update Art Media Web